Fantasy

Morsure magique d’Ilona Andrews

Ilona Andrews, Morsure magique, Kate Daniels 1, MXM Bookmark

Ilona Andrews est le nom de plume utilisé par un couple formé d’Ilona, une Russe spécialisé en biochimie, et d’Andrew, un Américain. Après vous avoir fait découvrir Dynasties, chez J’ai lu, je vous parle enfin de leur série phare de fantasy urbaine Kate Daniels, publiée chez MXM Bookmark.

L’histoire :

À Atlanta, deux réalités s’opposent : celle de la technologie et celle de la magie.

Pendant une vague magique, les mages sauvages lancent leurs sorts et des monstres apparaissent, les armes à feu refusent de fonctionner et les voitures ne démarrent plus. Puis la vague se retire aussi vite qu’elle est venue en laissant derrière elle toutes sortes de problèmes paranormaux.

Nous vivons une époque dangereuse. Mais dans le cas contraire, je serais au chômage. Quand les gens ont des ennuis qui relèvent de l’occulte et que la police ne veut ou ne peut pas régler, on fait appel aux mercenaires de la magie comme moi.

Mais quand un nécromancien anéantit la seule famille qui me reste, je n’attends plus les ordres et je dégaine mon sabre.

Mon avis :

Pour moi, cette série est l’une des références du genre qu’il faut absolument lire un jour. Elle est géniale, fantastique, une pure tuerie ….

De plus, étant une quiche en anglais, j’ai été absolument ravie d’apprendre son retour, ET SA SUITE, chez MXM.

Certains d’entre vous seront peut-être déroutés pendant les premières pages par le monde et la multitude de personnages. En effet, l’auteur nous les présente, à travers les yeux de Kate, au fur et à mesure des rencontres ou des événements. Si vous êtes perdu, n’abandonnez pas, ça en vaut la peine, je vous le jure, mais lisez le lexique en fin d’ouvrage.

Dès le départ, on comprend vite que Kate a un gros secret. À chaque blessure, elle prend soin d’effacer toutes les traces de son passage en brûlant les lieux à l’essence. De plus, elle a toujours refusé de s’engager avec l’Ordre, qui l’a éduqué et formé, afin de ne pas laisser de trace. Elle va pourtant collaborer avec eux pour retrouver l’assassin de son mentor, Greg, l’un de ses membres.

Si Kate fait profil bas dans une certaine mesure, elle dissimule l’étendue exacte de ses pouvoirs et connaissances, elle l’oublie totalement dans d’autres. Son caractère est aussi trempé dans l’acier que son épée chérie, et elle ne résiste pas une seule seconde à provoquer à outrance ses interlocuteurs. On se demande souvent ou est passé son instinct de survie.

Droite, loyale, juste, elle ne laisse jamais tomber. Elle semble avoir peu d’amis, mais ils sont à toutes épreuves.

Sa rencontre avec Curran est à mourir de rire. Métamorphe lion, ce dernier est l’un des plus puissants Seigneurs des Bêtes, titre qu’il a conquis par la force. Il a donc l’habitude d’inspirer peur, respect ou obéissance, pas qu’on le défie en le prenant pour un tout petit chaton. Doté d’un sens de l’humour plutôt particulier, il est juste, protecteur et très autoritaire. Kate l’intrigue énormément.

Compte tenu de leurs caractères respectifs, inutile de vous dire que leur relation fait des étincelles tout au long du récit.

Le monde de l’auteur est extrêmement riche, très original, construit et pensé dans les plus petits détails afin d’être cohérent. La vie quotidienne des personnages change complètement en fonction de la vague du moment, car elle peut compliquer les soins médicaux, ou l’utilisation d’un simple téléphone.

Quand la technologie marche, il ressemble beaucoup au nôtre. Le reste du temps, quand la magie domine, ce qu’elle fait de plus en plus, c’est la loi du plus fort qui règne.

Vampires, Nécromants, métamorphes, mercenaires magiques… sont connus des humains et font partie de la société, même si les différentes populations ne se mélangent que très peu.

De plus, l’auteur casse parfois les codes, car les vampires n’ont aucune personnalité par exemple, ils ne font que servir d’espions pour les Nécromants.

Les personnages sont tous assez mystérieux. Dotés chacun de personnalités très distinctes les uns des autres, travaillés, on s’attache à certains dès le départ, d’autres nous intriguent de plus en plus au fil des événements, … On devine déjà que certains des personnages secondaires seront amenés à prendre de l’importance, pour notre plus grand plaisir.

Quand l’univers est intégré, le récit devient fluide, prenant et très addictif. Bourré d’un humour plutôt sarcastique, il y a beaucoup d’action, de rebondissement ou des retournements de situation souvent surprenant.

L’intrigue est à la fois simple et complexe. Elle permet d’exploiter tous les aspects de cet univers, et pose bien les bases de la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *