Enfant / Tout-petit/Fantasy

La baie aux arcs-en-ciel de Carina Rozenfeld

Carina Rozenfeld, La baie aux arcs-en-ciel, L’héritier des Draconis 3, Gulf Stream Editeur

Française, Carina Rozenfeld se consacre maintenant à l’écriture après une carrière dans le milieu de l’édition et de la presse jeunesse. Passionnée, elle a surtout écrit des romans jeunesses dans le domaine de l’imaginaire, de la science-fiction et du fantastique. À ce jour, elle a publié prés de 25 livres et reçu près de 20 prix littéraires.

L’histoire :

Elliott, toujours accompagné de Tamara, Gédéon et d’Achille, le chat qui parle, retourne à Draconia après avoir déjoué un piège tendu par son oncle Kian. Son objectif : sauver ses amis Léna et Gulliver, qui ont été engloutis par une tornade près de la baie aux arcs-en-ciel.

Mais rien ne se passe comme prévu : la sphère de lumière n’a pas ramené Elliott et ses compagnons où ils le souhaitaient !

Le hasard n’existe pas à Draconia, et les rencontres faites en chemin pourraient bien les mettre sur la piste d’un nouveau mystère à résoudre…

Mystère qui pourrait aider Elliott à défaire Kian, tout en lui apportant enfin des réponses aux questions qu’il se pose concernant son passé.

Mon avis :

J’ai été ravie de retrouver Elliott et ses amis, avant de donner ce livre à mon neveu, en bonne tante que je suis.

Séparés par les vacances scolaires, Elliott et ses amis sont très heureux de se retrouver, tout en étant surpris d’être envoyé si loin de leur destination.

Bien sûr, leur chemin est parsemé d’embûches. Ils doivent se cacher le plus possible, car Kian est prêt à tout pour les retrouver. De plus, la nouvelle de l’existence d’Eliott commence à se répandre dans tout le royaume, pour la plus grande joie de la population, ce dont est parfaitement conscient son oncle.

Heureusement, certains sont prêts à les aider à atteindre leurs objectifs en cachette, quitte à se mettre en danger. Ils retrouvent Yolanda, dont le bateau les rapproche de leur destination en les emmenant à Aquarine, où Nilam, un autre sculpteur caché, lui offre un dragon en saphir destiné à les aider dans leur quête, sans qu’ils ne comprennent encore comment.

En effet, dans ce tome plutôt transitoire, Elliott en apprend énormément sur sa famille grâce à ses rencontres avec des personnes de leur entourage. Il sait enfin à quoi ils ressemblent, quelles étaient leurs personnalités, comment ils vivaient, …

Elliott comprend et accepte de plus en plus son destin. Loin d’être solitaire, il sait que ses amis seront toujours là pour lui. De plus, il fait face à de nombreuses révélations, qui nous font comprendre que l’auteur nous réserve encore plein de surprises dans le futur.

Le récit de l’auteur est fluide, prenant. On s’est attaché à notre trio, donc les pages défilent, vu qu’on a hâte de savoir ce qu’il va se passer.

L’ellipse de quelques mois sur Terre est une très bonne idée, car les personnages ont grandi, mûrit, et cela se ressent dans ce tome. Non seulement, cela permet à l’auteur de développer d’une manière différente son univers, mais le trio est davantage à même de comprendre ce qu’on ne leur dit pas, par exemple, ou réfléchit davantage avant de foncer dans les ennuis.

À la fin de ma lecture, j’étais partagée entre me demander le rôle exact de Nilam, qui me parait bien trop mystérieux pour être un simple sculpteur de dragons, et emmètre une hypothèse sur les parents d’Elliott. À voir si elle se concrétisera par la suite …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *