Ados / Young Adult/Fantasy

Le clan des loups de Cassandra O’Donnell

Cassandra O’Donnell, Le clan des loups, La légende des quatre 1, Flammarion Jeunesse

Française, Cassandra O’Donnell connaît un succès bien mérité avec les séries Rebecca Kean (fantaisie), Les Sœurs Charbrey (romance historique),  Le monde secret de Sombreterre ou Malenfer (jeunesse). Après avoir écrit pur les adultes et les enfants, elle se lance dans une série pour les ados.

L’histoire :

Ils sont quatre, héritiers de leurs clans… Ils doivent s’unir pour survivre.

Loup, tigre, serpent, aigle : quatre clans ennemis.

Les Yokaïs, créatures tantôt humaines, tantôt animales, vivent dans une harmonie fragile.

Maya, l’héritière du clan des loups, et Bregan, du clan des tigres, sont les garants de la paix. Mais pourront-ils résister à leurs instincts profonds pour sauver leurs tribus ?

Mon avis :

S’il y a un jour un livre de cette auteure qui me déçoit, ce ne sera pas celui-là. Ce premier tome est ultra prometteur et très addictif. Comme d’habitude, on ne peut que se lamenter de n’avoir pas la suite prévue en fin d’année sous la main.

Maya, Bregan, Nel ou Wan viennent d’un monde ou les clans de métamorphes présentent un front unis face aux humains, tout en se livrant une guerre souterraine sans merci.

En apparence, ils respectent les ordres de leurs parents respectifs de limiter au maximum les contacts entre les clans en classe, un terrain neutre, mais on s’aperçoit vite que certains d’entre eux ont noués des liens solides et profonds, même sans se parler.

Conscients chacun de leurs responsabilités de futurs chefs de clan, ils n’hésitant pourtant pas à prendre tous les risques pour défendre leurs amis et leurs convictions face à la guerre ouverte, qui s’annonce. Leur alliance est fragile, délicate mais indéniable.

Forts, déterminés, intelligents, très protecteurs, Maya et Brégan font partie des premiers clans visés. En effet, un loup est tué par un tigre, puis un tigre attaqué par un loup. De plus, Nel est gravement blessée lors d’une embuscade à l’école donc les tensions contaminent tous les clans petit à petit.

Chacun prend ces actes pour une déclaration de guerre, ou une riposte, avant de s’apercevoir qu’aucun de leurs parents n’a donné l’ordre initial. Sans se laisser prendre au jeu des faux-semblants, ils mènent donc une enquête pour savoir d’où vient la menace. Des Yokaïs eux-mêmes, de solitaires ou d’humains armés malgré les interdictions ?

L’enquête est bien faite. Plutôt mystérieuse pour l’instant, elle exploite la personnalité propre et complémentaire des héros. Réfléchis, courageux, ils se laissent parfois emporter par les événements. Construits, détaillés, cohérents, aussi bien dans leurs parties humaines que dans les caractéristiques connues de leurs animaux respectifs, les personnages principaux forment un groupe d’ennemis très soudé et extrêmement attachant. Ils évoluent et mûrissent ensemble au fil des événements.

Les autres personnages secondaires ne sont pas mal non plus. J’ai hâte d’en découvrir davantage sur certains, avec une mention spéciale pour Mika, le petit frère intrépide de Brégan, qui est à croquer.

Le style de l’auteur est très agréable à lire et nous emporte dans son univers. Fluide, visuel, on imagine sans problème l’environnement de la forêt ou le physique des personnages. L’alternance de point de vue enrichit l’histoire et permet de mettre une petite touche de romance.

On dévore les pages à la vitesse de la lumière. Il y a de beaucoup d’humour, de l’action, des rebondissements et énormément de surprises. La violence est omniprésente, certes, mais elle n’y est pas gratuite pour autant, ni trop développée, compte tenu du public visé.

Même si le récit est très court, et ne permet donc pas d’approfondir, comme je le souhaiterais, les différents éléments de l’intrigue, pour l’instant. Cette dernière est simple et complexe à la fois. L’auteure aborde aussi mine de rien les thèmes actuels de la tolérance, de l’écologie et de l’épuisement des ressources …

On y découvre petit à petit un monde post-apocalyptique riche, original, mais complètement cohérent, proche du nôtre, mais très différent, car les humains sont devenus minoritaires face aux Yokaïs, et il n’y a plus la technologie moderne si normale à nos yeux.

J’ai hâte d’en savoir plus sur son histoire et son organisation politique ou économique, qu’on devine bien plus complexe qu’on ne l’imagine pour l’instant, et de savoir comment la guerre va évoluer. Retrouver les personnages sera aussi un plus indéniable.

Adulte ou ado, tous y trouveront leur compte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *