Littérature/Romance contemporaine

L’année du flamant rose d’Anne de Kinkelin

Anne de Kinkelin, L’année du flamant rose, Charleston ou Pocket

Parisienne, Anne de Kinkelin aime raconter des histoires en s’inspirant du quotidien et de l’amour. L’année du flamant rose, finaliste du Prix du Livre Romantique, est son premier roman.

L’histoire :

Louise, Ethel, Caroline. Trois amies, joyeuses mais solitaires, partagent tout, leurs peines et leurs bonheurs, leur passion aussi pour les belles choses. Toutes trois sont des créatrices, des faiseuses de rêves, dans leurs ateliers qui se font face dans un passage parisien.

Louise, joaillière, crée des bijoux qui réjouissent le cœur et les yeux.

Ethel, corsetière, réveille les sentiments et les sens des amoureuses éperdues (et des autres).

Caroline, relieuse, redonne vie aux livres anciens, tout en rêvant la sienne.

Toutes trois, passionnées, sont amoureuses de l’amour, mais celui-ci leur semble inatteignable…

Le jour où Louise s’entiche d’un flamant rose empaillé, superbe et quelque peu étrange, qu’elle installe dans son atelier, son regard sur la vie semble changer. Après sa rupture, elle est face à un défi : se relever, tenir debout, comme le flamant sur une patte, pour sa petite fille, Rose, malgré sa fragilité et les obstacles.

Cette année, les trois femmes sauront-elles trouver la force de se reconstruire ?

Mon avis :

Intriguée par les métiers des héroïnes donnée dans le résumé au moment du concours, j’ai mis énormément de temps à me décider à lire ce roman. Il m’a fait passer un bon moment.

Arrivées à un carrefour dans leur vie, amoureux ou professionnel, elles sont toutes les trois humaines. Elles ne savent plus vraiment où elles en sont et cherchent leur propre bonheur, pas forcément le même pour chacune. Attachantes et attentionnées les unes envers les autres, elles ne se laissent pas abattre par les embûches du chemin.

Déprimée par la mort de son père, Louise doit affronter en même temps son divorce et l’éducation de sa fille. Rêveuse et orgueilleuse à la fois, aidé par un flamant rose empaillé qui semble lui parler, elle surmonte petit à petit cette épreuve et reprend courage.

Solitaire, renfermée, Ethel se focalise sur son métier qui la passionne, ses clientes, ou ses amies, plutôt que de penser à elle.

Passionnée par son métier, un peu naïve, Caroline a une sensibilité à fleur de peau.

Très différentes, de caractère ou de personnalité, elles sont néanmoins complémentaires et très soudées. Elles vont évoluer, mûrir, reprendre confiance en elles, au fil des événements du récit.

Très agréable à lire, le style de l’auteur est sympa, concis, subtil, fluide, et très visuel. On s’imagine les lieux, les personnages très facilement. Elle nous embarque dans son récit, nous donne envie de rencontrer ses personnages, qu’on apprend à connaître petit à petit. On ressent le moindre de leurs sentiments. On est curieuse de savoir ce qu’il va se passer.

L’intrigue est originale, amusante, très romantique.

Si j’ai adoré cette histoire d’amitié, j’ai juste regretté une fin un peu trop ouverte pour certains des personnages. Elle me donne une impression d’inachevé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *