Sexy

Calendar Girl Septembre d’Audrey Carlan

Audrey Carlan, Septembre, Calendar Girl 9, Hugo Romans

Américaine, Audrey Carlan a besoin d’écrire pour être heureuse. Elle aime le yoga et discuter sur les réseaux sociaux avec ses lectrices à travers le monde. Pour Calendar Girl, elle voulait créer une femme drôle, volontaire, et sensuelle.

L’histoire :

12 hommes, 12 villes, 12 rencontres, 12 livres… Des scénarios qui se croisent, se recroisent et se décroisent.

Mia vit seule avec son père, un joueur compulsif, et sa petite sœur à Las Vegas. Quand son prêteur sur gages l’envoie dans le coma, Mia se retrouve contrainte de rembourser à sa place 1 million de $ et devient escort pour 100 000 $ par mois.

Pas de 9ème mission pour Mia cette fois. Elle est dévastée, car son père est au plus mal, Wes est injoignable, elle ne peut pas payer Blaine, et elle doit en prime l’argent des pénalités à son 9ème client.

La seule décision qui s’impose : donner ce qu’il souhaite à son ex, celui qui a envoyé son père à l’hôpital. En tout cas, c’est ce que Mia va lui laisser croire.

Mon avis :

Pauvre Mia ! Elle en voit de toutes les couleurs dans ce tome.

Dans ce tome, encore plus que dans les précédents, on se rend compte du chemin parcouru. Mia soutient sa sœur, certes, mais cette dernière lui rend la pareille à l’occasion. De plus, elle n’est plus seule. Max, son adorable demi-frère plus âgé qu’elle, lui est d’un soutien incroyable. Il est protecteur, touchant, attentionné et très déterminé à faire partie de leur vie à toutes les deux.

Les autres aussi sont là, et ils n’hésitent plus à la disputer quand ils estiment qu’elle leur téléphone trop tard pour qu’ils puissent l’aider par exemple. Elle a une famille de cœur et n’a pas intérêt à l’oublier.

Par contre, pour moi, le kidnapping de Wes est un rebondissement de trop. Il n’apporte rien à l’histoire, et Mia va devoir aider Wes à gérer son traumatisme, mais ils n’ont pas besoin de ça pour se dire qu’ils s’aiment et construire une vie de couple normale.

J’ai lu à toute vitesse les pages, car j’étais curieuse de voir jusqu’ou iraient les catastrophes en chaînes. J’ai apprécié qu’elle avance la tête haute, qu’elle ne se laisse pas abattre par le danger que représente Blaine, tout en acceptant enfin qu’on puisse l’aider comme ça, pour rien, parce que c’est elle …

Le récit que l’on vit à travers les yeux de Mia est très touchant, très sentimental, même s’il y a du danger et du suspens pendant une bonne partie du roman. Plus abouti, les sentiments et ressentis des personnages sont bien exploité dans l’intrigue.

En tout cas, après tout ça, j’ai hâte de savoir comment se passera le retour de Wes et comment Mia va se  débrouiller dans le monde de la télévision en Octobre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *