Enfant / Tout-petit/Fantasy

Draconia de Carina Rozenfeld

Carina Rozenfeld, Draconia, L’Héritier des Draconis 1, Gulf Stream Edition

Française, Carina Rozenfeld a certes eu un diplômé d’urbanisme, mais elle travaille désormais dans le milieu de l’édition et de la presse jeunesse. Passionnée, elle écrit des romanes jeunesses dans le domaine de l’imaginaire, de la science-fiction et du fantastique.

Son premier roman, Lucille et les dragons sourds, a reçu le prix du Lutin d’Or en 2004 et le prix Mélusine en 2006, mais c’est Le Mystère Olphite en 2008 et le Livre des âmes, le premier tome de La Quête des Livres-Monde, qui la font connaître du grand public.

L’histoire :

Difficile de mener une vie paisible lorsque l’on a des flammes dans les yeux à la moindre crise de colère et que l’on donne vie aux dessins et sculptures de reptiles d’un simple regard. Ballotté de famille d’accueil en famille d’accueil depuis qu’il a été abandonné à la naissance, le jeune Elliott fait de son mieux pour dompter son tempérament de feu, malgré la sournoiserie de certains élèves de sa classe.

À quelques jours de son dixième anniversaire, une sphère lumineuse tombe du ciel tout près de chez lui. Accompagné de ses amis Tamara et Gédéon, Elliott découvre qu’il s’agit d’un passage vers un monde merveilleux, Draconia. Les enfants y font la rencontre de Gulliver, un gentil géant. Ce qu’il va leur révéler va changer la vie d’Elliott à tout jamais…

Mon avis :

Me souvenant avoir lu sa série Le Feu Secret avec le plus grand plaisir, je suis tombé chez mon libraire sur cette saga pour enfant en cherchant un cadeau pour mon neveu. Je n’ai pas pu résister à l’envie de le lire, histoire d’en parler avec lui plus tard. J’ai adoré ma lecture et passé un bon moment.

L’intrigue fait des clins d’œil à d’autres univers bien connus des lecteurs, tout en s’en détachant par ses qualités propres et un mélange très harmonieux des références.

Orphelin, persécuté par des camarades de classe plus fort que lui, Elliott est pourtant enfin heureux pour la toute première fois dans une famille d’accueil. Souhaitant plus que tout y rester, il fait de son mieux pour dissimuler les conséquences anormales de ses accès de colère à ses proches. Même ses plus proches amis, Tamara et Gédéon, ne se sont jamais aperçu de rien.

Passionné d’astronomie, l’observation d’une simple comète un soir de décembre l’entraîne dans des aventures qu’il était loin d’imaginer. En effet, nos trois amis se retrouvent chez Gulliver, un géant issu du monde de Draconia, qui semble en connaître beaucoup sur les parents d’Elliott et ses secrets de famille.

D’abord très effrayés et surpris, mais tout aussi courageux, touchants et complémentaires, ils vont rapidement faire face à la situation grâce à la solidité de leur amitié.

On ressent les sentiments d’acceptation immédiate de Tamara et Gédéon sur les origines de leur ami, tout comme les difficultés d’Eliott à comprendre ce qui l’attend dans ce nouveau monde et à assumer ses responsabilités indéniables.

On comprend aussi les sentiments ambigus de ce dernier vis-à-vis de ses parents et de la Terre, qu’il ne veut pas abandonner.

Le style de l’auteur étant simple mais travaillé, fluide et très visuel, on se plonge directement dans l’intrigue à travers leurs yeux. Il n’y a pas de temps morts. Les révélations, surprises et rebondissements s’enchaînent. C’est aussi plein d’humour.

On dévore les pages pour connaître la suite, pour savoir comment vont évoluer les personnages au fil de leurs découvertes, souvent surprenantes. En effet, chacun des personnages à son rôle dans l’intrigue, sa personnalité propre qui s’enrichit petit à petit, …

L’univers de la série est original, plaisant, cohérent. Il est progressivement mis en place grâce aux récits de Gulliver, au fur et à mesure des événements et des rencontres.

J’ai hâte d’en savoir plus sur les autres facettes qu’il nous réserve, sur ses superbes paysages si bien décrits, et sur des personnages entraperçus qui m’intriguent beaucoup…

Ce livre est un très bon premier tome qui ne peut que donner envie de lire la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *