Ados / Young Adult/Enfant / Tout-petit/Fantasy

Les âmes perdues de Cassandra O’Donnell

Cassandra O’Donnell, Les âmes perdues, Le monde secret de Sombreterre 3, Flammarion Jeunesse 

Française, Cassandra O’Donnell connaît autant de succès en fantaisie avec la saga Rebecca Kean, en romance historique avec Les Sœurs Charbrey, et en jeunesse avec les séries Malenfer et Le monde secret de Sombreterre.

L’histoire :

Ailleurs, un monde secret existe…

Pour garantir la paix entre les mondes, Alina, Victor et Lucas s’enfoncent dans les entrailles de Mortua, la planète des monstres-esprits.

De retour à la surface, ils sont attaqués par une horde de morts-vivants aux visages familiers.

D’où peuvent-ils bien venir ? Quelle magie se cache derrière cette soif de violence ?

Le combat final s’engage, contre un ennemi plus inattendu que jamais.

Mon avis :

Quel que soit le style et l’univers de cette auteure, j’apprécie à chaque fois.

L’histoire reprend directement à la fin du tome 2. À la recherche d’une solution pour réparer le voile, Victor, Lucas et Alina rencontrent le roi des Brailleurs, Emok, sur Mortua, avant de s’enfoncer à la recherche des monstres-esprits pour les convaincre de les aider.

Inutile de vous dire qu’ils vont chacun devoir prendre leur courage à deux mains pour affronter toutes les embûches du voyage. Entre les monstres qui détestent les gardiens et les personnages malveillants, ils ne sont pas épargnés par les difficultés et les épreuves.

D’un autre coté, ils veulent absolument trouver une solution qui préserve les intérêts de chaque population pour qu’elle soit viable à long terme, surtout Victor et sa générosité indéniable. Heureusement, ils trouvent des alliés inattendus et Baamah les protège de son mieux.

L’auteur nous présente plein de nouveaux personnages plus intéressants et plus attachants les uns que les autres. Si les relations avec eux commencent mal la plupart du temps, elles s’améliorent souvent vu qu’Alina et Victor ne sont pas des gardiens typiques. Lucas, en tant qu’humain, déroute un peu les choses également.

Courageuse, intelligente, têtue, Alina a du mal à comprendre ses sentiments ambigus envers Lucas. Elle devient adulte dans ce tome ou elle affronte les Anciens qui l’ont éduqué. Victor, lui, grandit dans ce tome. Soumis à rude épreuve, il fait face de son mieux. Quant à Lucas, il a beau se plaindre, sa loyauté le pousse à suivre ou devancer le mouvement en fonction des circonstances. Il n’hésite plus à intervenir tout en se montrant plus calme et réfléchi.

De plus en plus soudés et complémentaires, les découvertes surprenantes qu’ils font les amènent à se questionner, à se remettre en question.

L’univers est riche, original et cohérent, à la fois si proche et si différent du nôtre. Cette nouvelle facette est plus sombre, on le découvre à travers les yeux de ses habitants. Tous ses personnages sont construits, et bien plus profonds qu’il n’y parait au premier abord.

Le style de l’auteur est simple, fluide. Le rythme est soutenu. L’auteur nous emporte dans un récit sans temps mort, plein d’action et de rebondissements. Les illustrations sont magnifiques et soulignent l’intrigue à maintes reprises. L’humour n’est jamais bien loin, surtout dans les relations entre Alina et Lucas.

Si elle veut finalement continuer la série comme Malenfer, ce serait top. On s’est attaché aux personnages, donc on aimerait savoir comment ils vont évoluer dans le futur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *