Bit lit/Fantasy

Sans Honte de Gail Carriger

Gail Carriger, Sans Honte, Le Protectorat de L’Ombrelle 3, Le livre de poche

Américaine, archéologue, Gail Carriger apprécie particulièrement de faire évoluer ses personnages dans l’époque victorienne. Elle est connue en France pour 2 séries steampunk se déroulant dans le même univers à 25 ans d’intervalle, Le pensionnat de Mlle Géraldine et Le Protectorat de L’Ombrelle.

L’histoire :

Une histoire de vampires, de loups-garous et d’imprévus. Alexia est indiscutablement LE scandale de la saison londonienne.

Après les événements survenus en Écosse, Alexia est retournée vivre chez ses parents.

La reine Victoria l’a exclu du Cabinet Fantôme, et la seule personne qui pourrait donner une explication à sa délicate condition actuelle, Lord Akeldama, a inopinément quitté la ville. Pour couronner le tout, Alexia découvre que les vampires de Londres ont juré sa mort.

Tandis que Lord Maccon met toute son énergie à boire, et que le professeur Lyall tente désespérément de maintenir la cohésion au sein de la meure Woolsey, Alexia s’enfuit en Italie à la recherche des mystérieux templiers. Ils sont les seuls à pouvoir l’aider. Mais ils pourraient aussi s’avérer pires que les vampires. Surtout armés de pesto.

Un troisième tome rythmé et fort en révélations !

Mon avis :

Cette série gagne en intérêt à chaque tome.

Pauvre Alexia ! Vu son absence d’âme, elle ne sera jamais sentimentale dans ses relations. Pourtant, dans ce tome, elle nous montre son coté vulnérable en faisant face à l’injustice. En effet, comme une grossesse entre une sans-âme et un loup-garou est un mythe, son mari la pense infidèle et la chasse sous l’effet de la colère avant de se mettre à vider toutes les réserves d’alcool disponibles. Bien sûr, elle va vite prendre les choses en main sans se laisser abattre.

De plus, elle, qui n’avait jamais envisagé la possibilité d’être mère, a terriblement peur du futur. Les Sans Âme se repoussent physiquement mutuellement, donc si son enfant l’est … Comment va-t-elle faire ?

Toujours aussi attachante, drôle et sarcastique, avec un tempérament de feu, Alexia a su s’attacher des amis fidèles et débrouillards qui, contrairement à sa famille, vont l’aider dans ses recherches à travers toute l’Europe sans aucune hésitation. Ivy est plus solaire et excentrique que jamais tout en étant plus maline qu’on ne l’imaginait. Mme Lefoux est à la fois une scientifique pleine de ressources et une femme à la personnalité ambigüe, très maladroite sur le plan humain. Flotte, l’ancien majordome de son père biologique, l’aide à survivre face aux Templiers, tout en se montrant vraiment très mystérieux sur le passé.

En parallèle, on suit les péripéties qu’affronte Lyall en tant qu’Alpha provisoire et non-officiel de la Meute. Il doit aussi résoudre la pagaille qui règne dans le monde surnaturel vu que son chef n’assume pas non plus ses responsabilités au BUR.

Dans son style fluide et bourré d’humour qu’on a appris à apprécier, l’auteur nous emporte dans une intrigue puzzle palpitante, surprenante, pleine d’action et de rebondissements.

Les situations sont plus cocasses les unes que les autres, et les dialogues à mourir de rire comme le point de vue d’Alexia sur la grossesse et les bébés.

L’auteur approfondit ses personnages, tous très attachants, et leur univers au fur et à mesure des événements. Les vampires et les loups-garous sont présents sans être au cœur de l’intrigue. Akeldama nous manque beaucoup d’ailleurs, mais on découvre tout le potentiel comique de Lyall qui se révèle dans ce tome et gagne en importance.

On en apprend énormément sur le statut d’Alexia, vu que ce tome met vraiment les paranaturels en première ligne, ainsi que la science.

Comte tenu de la fin, on sent que ce tome sert de transition avec les révélations et les bouleversements qu’introduit, ou sous-entends, l’auteur pour la suite.
On a aussi encore plein de questions, malgré toutes les réponses apportées dans ce tome.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *