Ados / Young Adult/Fantasy

Les contes de Beedle le Barde

J . K. Rowling, Les contes de Beedle le Barde, Gallimard Jeunesse

Britannique, J. K. Rowling a inventé le personnage d’Harry Potter dans un train. Elle publie le 1er tome, Harry Potter à l’école des sorciers, en juin 1997. Sept autres suivront avant qu’elle n’écrive le scénario du film des Animaux Fantastiques. Elle a aussi écrit 3 livres, incluant celui-ci, dont elle a cédé les droits d’auteur aux fondations Comics Reliefs et Lumos, que Gallimard réédite dans une version illustrée.

Présentation de l’éditeur

Aventure, ruse, amour, magie, voici les cinq contes qui bercent l’enfance des sorciers.

Traduit des runes par Hermione Granger, commenté par Albus Dumbledore, avec une introduction par J.K. Rowling, ce classique vous fera tour à tour rire ou frissonner.

De nouvelles illustrations enchanteresses pour le joyau de la bibliothèque de Poudlard!

Mon avis

À sa mort, Dumbledore lègue à Hermione ce livre qui raconte les cinq contes les plus connus des enfants dans le monde d’Harry Potter qu’il commente à sa façon. Elle y trouvera surtout le conte des 3 frères qui l’aide dans leur recherche des Reliques de la Mort.

Enrichies par des illustrations très réussies, les histoires sont courtes, fluides et portent chacune sur un thème distinct : la compassion, l’entraide, l’arrogance …

Le Sorcier et la Marmite sauteuse est l’histoire d’un vieux sorcier qui fabrique des potions dans une marmite pour aider et soigner les villageois moldus qui l’entourent. À sa mort, cette même marmite rendra fou son fils, un anti-moldu, jusqu’à ce qu’il se ravise en aidant à son tour ses voisins.

La Fontaine de la bonne fortune est un endroit ou chaque année, normalement seul un ou une chanceuse a le droit de se baigner afin de changer son destin. Une année, ce fut trois sorcières et un chevalier moldu qui eurent la possibilité de tenter leur chance.

Le Sorcier au cœur velu est l’histoire d’un jeune sorcier qui ne voulait pas devenir idiot en tombant amoureux comme ses amis et décida par conséquent de s’arracher le cœur pour l’enfermer à double tour. Quelques années plus tard, il se décida pourtant à fonder une famille, mais …

Babbitty Lapina et la Souche qui gloussait est l’histoire d’une vielle blanchisseuse animagus. Elle vivait dans le château d’un roi voulant acquérir des pouvoirs magiques tout en détestant les sorciers. Victime d’un charlatan, il entendit un jour le fou-rire de Babbitty devant ses pitoyables efforts et demanda au charlatan d’organiser une démonstration devant son peuple pour démontrer ses progrès. Tout ne se passa pas comme prévu.

Le Conte des trois frères raconte l’histoire de trois frères qui échappèrent à la Mort en faisant apparaitre un pont sur une rivière. En colère et voulant se venger, cette dernière fit semblant de leur offrir pour les récompenser de leur ruse 3 vœux qui créèrent 3 objets : une baguette puissante pour vaincre ses ennemis, une pierre de résurrection pour retrouver la femme aimée, et une cape d’invisibilité. Seul le dernier frère eut une vie longue et heureuse.

Chaque conte est accompagné d’un commentaire de Dumbledore qui raconte l’évolution de ce conte dans l’histoire, la morale qu’il faut en tirer, la manière dont il a été interprété au fil du temps, une anecdote comme l’origine de l’animosité entre lui et Lucius, …

Je trouve dommage que l’auteur ou l’éditeur n’ait pas choisi d’imprimer les réflexions de Dumbledore avec une écriture manuscrite pour en renforcer la crédibilité.

De plus, Hermione est supposée avoir traduit les contes, mais je ne trouve aucune mention de sa main.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *