Ados / Young Adult

Phobos 3 de Victor Dixen

Victor Dixen, Phobos 3, Collection R, Robert Laffont

Franco-danois, vivant pour l’instant à New York, Victor Dixen travaille surtout la nuit, car elle l’inspire en étant peuplée à ses yeux de présences étranges et merveilleuses. Sa série Phobos lui permet de s’interroger sur notre attirance pour les étoiles.

L’histoire :

FIN DU PROGRAMME GENESIS DANS 1 MOIS… 1 JOUR… 1 HEURE…

Ils sont prêts à mentir pour sauver leur peau. Ils sont les douze naufragés de Mars. Ils sont aussi les complices d’un effroyable mensonge. Les spectateurs se passionnent pour leur plan de sauvetage, sans se douter du danger sans précédent qui menace la Terre.

Elle est prête à mourir pour sauver le monde. Au risque de sa vie, Léonor est déterminée à faire éclater la vérité. Mais en est-il encore temps ?

Même si le compte à rebours expire, il est trop tard pour renoncer.

Mon avis :

Ayant beaucoup apprécié les autres tomes, j’étais curieuse de retrouver la suite de l’histoire après l’incursion bienvenue dans la tête et le passé des garçons. L’auteur fait d’ailleurs référence au hors-série Origines de manière très originale tout au long du roman.  

L’action reprend directement là où on s’était arrêté avec les conséquences de la révélation de Marcus et de l’existence des plans de l’ascenseur énergétique. Malheureusement, ensuite, cela tourne longtemps en rond avant que le rythme ne s’accélère d’un coup et que la fin ne chamboule tout de nouveau. Pourtant, on ne voit pas défiler les pages.

Tout le long du récit, dans son style captivant et fluide si agréable, l’auteur nous fait suivre en parallèle les principaux personnages. Par contre, sans aucune exception, il exploite à fond les caractères, forces et faiblesses de tout le monde. On ressent leurs doutes, leurs sentiments, leur volonté de survivre et parfois de protéger leurs camarades contre eux-mêmes.

Le contexte politique et économique sur Terre, tout comme l’importance des médias, est davantage utilisé et développe une nouvelle facette de l’histoire. L’action ne se concentre plus essentiellement sur la vie martienne, au contraire. Serena, qui est de plus en plus détestable et manipulatrice, devient un personnage à part entière que l’on suit au quotidien avec son entourage.

En fonction de l’intrigue, des nombreuses révélations et des multiples rebondissements, une partie des personnages, qu’on voit sous un nouveau jour, prend aussi de l’importance sur ceux qui passent en arrière-plan. On se demande vraiment le sort que l’auteur va leur réserver et quelles surprises nous allons encore découvrir.

Certains évoluent peu alors que d’autres le font énormément et nous surprennent beaucoup, que ce soit en bien ou en mal. Harmony se révèle, elle n’est plus du tout faible et docile et acquière enfin un vrai rôle propre. Alexis retrouve ses habitudes de despote. Léo tire des leçons des épreuves qu’elle traverse et forme de nouvelles alliances parfois inattendues ….

Heureusement, ce tome ne sera finalement pas le final de cette série, car j’ai eu trop peu de réponses à mes questions, et pas mal de nouvelles interrogations vu toutes les possibilités que suggère la situation finale de certains personnages et cette fin complètement ouverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *