Littérature

Le 13ème disciple de Deepak Chopra

Deepak Chopra, Le 13e disciple, Pygmalion

Américain d’origine indienne, considéré dans son pays comme le gourou de la santé, Deepak Chopra concentre ses nombreux livres sur les médecines alternatives, la spiritualité New Age, et le développement personnel.

L’histoire :

A sa soudaine disparition, Sœur Margaret ne laisse derrière elle que quelques biens, dont un mystérieux reliquaire doré.

Mare, sa nièce, qui est la seule membre de sa famille à se préoccuper vraiment de la situation, découvre que l’objet en sa possession détient la clef d’un mystère vieux de plusieurs millénaires : l’existence du 13ème et dernier disciple du Christ jusqu’alors demeurée inconnue.

Guidée par une mystérieuse amie de sa tante, elle fait connaissance avec un groupe d’individus, plutôt pécheurs et sceptiques, et comprend vite que cette aventure pourrait bien changer l’histoire du christianisme et redéfinir le concept de foi.

Mon avis :

A la fin de l’histoire, je me suis demandé si l’auteur n’avait pas fait un livre entier à partir des premiers chapitres sur la présentation de la situation et des personnages, ou s’il n’avait pas prévu de faire une série avec tellement de tomes qu’on n’en verrait jamais la fin.

Suite à la disparition de sa tante, une religieuse dont la soudaine décision n’a jamais été comprise par sa famille, Mare découvre petit à petit tout un pan de la vie de sa tante et va remettre en question toute son éducation athée. Pour l’aider à comprendre son héritage, une mystérieuse amie de la disparue lui présente des personnes venant de tous les horizons avec lesquelles elle n’a rien en commun, du moins a priori.

Ce livre aurait été bien plus intéressant si l’épilogue était devenu le prologue. En effet, l’auteur nous y explique le cheminement du livre, ses pensées, le contexte de l’école de mystères, et nous fait redécouvrir l’intrigue.

Les promesses de mystères, de rebondissements, et de nombreuses aventures de l’éditeur, qui le comparait au Da Vinci Code, ne sont pas du tout au rendez-vous.

En revanche, si je me concentre sur l’aspect religieux, la psychologie des personnages et le cheminement de leur foi, c’est bien plus intéressant.

L’auteur nous plonge directement dans l’histoire. Sans être palpitante, l’intrigue m’a suffisamment maintenue en haleine pour que je veuille savoir ou il voulait en venir.

Elle nous amène aussi parfois à se demander comment nous aurions réagi à leur place face aux épreuves qu’ils affrontent.

Bien sûr, on se met surtout à la place de Mare, vu qu’elle est la plus présente, mais on n’oublie pas les autres. L’auteur nous donne parfois leur point de vue, ce qui est un plus pour les comprendre. Ils auraient tous dû être davantage développés pour qu’on puisse s’y attacher vraiment.

Ils ont tous des caractères vraiment très distincts les uns des autres. Face aux événements, ils doivent tous remettre en question l’ensemble de leur vie et de leurs croyances. Chacun y réagit de manière assez crédible avec ses doutes, ses peurs, son vécu, …

En conclusion, je dirai que l’idée de base était très bonne, mais que l’auteur m’a plutôt perdue en route.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *