Ados / Young Adult

Harry Potter et la Chambre des Secrets : Magique

Harry Potter et la Chambre des Secrets, J. K. Rowling, Gallimard

Britannique, mariée, 3 enfants, professeur de français à Londres, puis d’anglais au Portugal, elle invente le personnage d’Harry Potter dans un train selon la légende.

Elle publie Harry Potter à l’école des sorciers chez Bloomsbury Children’s Books en juin 1997 et la suite régulièrement jusqu’en 2007. Dans le même univers, elle a également écrit Les animaux fantastiques, Le Quidditch à travers les âges, les Contes de Beedle le Barde ou le scénario des Animaux Fantastiques.

Présentation de l’éditeur : Lorsque Dobby, un elfe de maison, surgit à Privet Drive pour demander à Harry Potter de ne plus aller à Poudlard, le jeune sorcier soupçonne son ennemi juré Draco Malfoy d’être derrière tout cela.

Mais de retour à l’école, un sinistre avertissement trouvé sur les murs fait écho aux prédictions de Dobby: de terribles événements sont sur le point de se produire !

En cette deuxième année à Poudlard, Harry va rencontrer d’extraordinaires créatures, trouver un journal intime ensorcelé et découvrir le passé trouble de Hagrid. Tout cela le conduira, avec Ron et Hermione, au cœur de la Chambre des Secrets…

Cette version illustrée d’Harry Potter, association idéale d’un auteur et d’un artiste, comblera les fans de la première heure comme les nouveaux lecteurs.

L’avis : J’ai adoré. Encore plus réussi que le premier, on retrouve une fois de plus cette combinaison parfaite et magique du texte de J. K. Rowling, avec une traduction retravaillée, et des illustrations absolument fabuleuses de Jim Kay.

Très nombreuses, environ 115, elles sont inspirées des films, bien sur, mais fidèles au livres et enrichissent l’histoire à un point incroyable dans une mise en page fluide et très agréable.

Jim Kay développe particulièrement toutes les créatures magiques introduites dans ce tome, car il nous montre des araignées représenté avec une foule de détails, Aragog est effrayante, ou un Fumseck sublime, un Dobby sous toutes les coutures…

Un des dessins d’une scène de fantôme m’a fait penser à une radio, le choix des couleurs ou du noir et blanc s’adapte parfaitement au moment du récit, … On y trouve la fameuse voiture, bien sur, mais aussi des portraits d’Hagrid ou Draco, du professeur Lockhart ou de Mimi Geignarde sans compter tous les autres ….

Par contre, j’ai regretté qu’il n’y ait pas une vraie illustration de la chambre des secrets à la fin ou que Ginny ne soit pas plus présente dans les illustrations compte tenu du rôle qu’elle joue dans le récit.

Ce 2ème tome nous ouvre davantage au monde magique, à la vie quotidienne des sorciers, à la situation des moldus dans cette société, aux dissensions de la population… Il est plus sombre, plus mystérieux, plus rythmé et plus addictif. Les personnages sont plus soudés, Lockhart est à mourir de rire, l’idée du journal est ingénieuse, le suspens sur l’héritier est omniprésent, Hagrid prend de l’ampleur …

Les points noirs sont toujours le prix, un peu cher, et surtout le rythme de parution d’un tome par an en fin d’année ce qui fait looooooong.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *