Sexy

Sexygamer : fantasme ou réalité ?

cocktail-3

Alice Clayton, Sexygamer, Cocktail 3, Editions J’ai Lu

Alice Clayton a longtemps travaillé dans l’industrie des cosmétiques avant de se consacrer à l’écriture. Ses livres figurent sur les listes des best-sellers du New-York Times et du USA Today.

L’histoire : Informaticienne de formation, propriétaire d’une société florissante, Vivian cache à tous son péché mignon : la lecture acharnée de romans sentimentaux.

Lorsqu’elle hérite de la maison de sa grand-tante, elle a l’impression de se retrouver elle-même l’héroïne de son propre livre, ce que semble confirmer la présence d’un beau cowboy bien taciturne sur place, malgré l’état de délabrement de la maison et son encombrement.

D’un autre côté, elle doit composer avec un séduisant bibliothécaire, également chargé de surveiller la qualité des travaux de rénovation et le respect de la touche historique de cette maison classée, qui lui met des bâtons dans les roues et la rend folle.

Mon avis : Ayant bien aimée les premiers tomes, et intriguée par Viv, la copine de classe de Simon au lycée, j’étais impatiente de connaitre son histoire, que j’ai adorée.

Bosseuse, déterminée, haute en couleurs, franche, drôle, loyale, aimante, gaffeuse, attachante, Viv a pourtant fini par se conformer aux attentes familiales malgré sa brève rébellion artistique pendant ses études avant de changer de vie sans aucune hésitation quand elle tombe amoureuse de sa nouvelle maison et de la ville de Mendocino.

Obsédée par son fantasme sur Hank, un macho de première qu’elle rencontre lors d’une parfaite scène clichée et dont elle veut absolument faire correspondre la personnalité à son rêve, elle en devient aveugle sur ce qui l’entoure ou aux avertissements de Jessica, sa nouvelle amie qui a grandi dans la petite ville et connait tout le monde.

Clark est certes un chouia agaçant, tatillon, pointilleux, mais il est aussi charmant, sexy, amusant, cultivé, protecteur, passionné… On découvre ses qualités petit à petit.

On plonge très facilement dans l’intrigue, on est curieux de voir quels vont être ses choix, comment vont évoluer ses sentiments, la manière dont elle va ouvrir les yeux, prendre conscience de ses erreurs.

L’auteur nous livre un récit léger, agréable, fluide, addictif, sans temps mort et plein d’humour et d’autodérision dont les pages se tournent toute seule.

On voit davantage les sentiments, les caractères et la psychologie des personnages qu’avant. Je les ai autant appréciés que la description de l’environnement, l’ambiance du village un peu bohème, ou l’histoire de la rénovation de la maison avec tous les enjeux et complications qu’elle comporte.

La fin est trop rapide à mon goût, mais j’espère avoir de leurs nouvelles dans le prochain tome, vu qu’on a eu une apparition très sympa des autres héros dans celui-ci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *