Thriller/Thriller Contemporain

La dernière nuit à Trémore Beach : un des polars de l’été

La Derniere nuit a Tremore beach

Mikel Santiago, La dernière nuit à Tremore Beach, Actes Sud

Espagnol d’origine, après avoir séjourné au Pays Bas et en Irlande, Mikel Santiago vit actuellement au pays basque. Il publie chez Actes Sud son premier roman La dernière nuit à Tremore Beach.

L’histoire : Peter Harper, célèbre compositeur de musique de films, se réfugie dans un tout petit village d’Irlande, Clenhburran, ou il loue une maison isolée sur la plage, pour surmonter les blessures de son divorce, sa légère dépression, et échapper à la pression de son entourage professionnel qui n’accepte pas sa perte totale d’inspiration.

Là-bas, ses 150 habitants à l’année se connaissent tous par cœur et les nouveaux venus tel que lui font l’objet d’une enquête amicale mais impitoyable.

Alors qu’il en rêvait depuis quelques jours, au retour d’un dîner chez Léo et Marie, Peter se fait foudroyer en tentant de dégager une branche barrant la route. Seule séquelle selon les médecins, de violentes migraines qui lui déclenchent des hallucinations semblant l’avertir d’un futur danger mortel pour son entourage. Il se remémore alors les fameux pressentiments de sa mère qui se vérifiaient malheureusement toujours et se demande s’il n’en a pas hérité. Mais d’où viendrait le danger ?

Mon avis : Ce premier roman est un magistral polar qui m’a emporté de la première à la dernière page.

L’auteur dépeint à merveille l’atmosphère de ce petit village ou si tout le monde parait ouvert et accueillant en surface, certains semblent cacher de lourds secrets. C’est réaliste, bien pensé, parfois humoristique dans les portraits …

Il nous plonge dans la vie de Peter, dans ses pensées, ses sentiments, ses doutes … On partage se peur de devenir fou quand il se réveille de chacun de ses rêves qu’il prenait pour la réalité et qu’il voit la réaction de ses proches.

On y trouve tous les ingrédients du polar avec une petite touche de magie, de fantaisy parfaitement dosée. Il y a du suspens, une atmosphère de plus en plus angoissante, des personnages extrêmement attachants, crédibles. Ils ont des fêlures mais ne se laissent pas abattre. Aucun n’est laissé de côté ou négligé dans l’histoire.

Une chose est sure : je serai au rdv de son prochain livre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *