Bit lit

Le chant de meute : une journée en enfer

les sentinelles de l ombre 4

J Arden, Le chant de meute, Les sentinelles de l’Ombre 4, Rebelle

J Arden, française, a commencé à écrire sur un forum d’auteur. Elle aime créer ses propres univers et personnages. Le chant de la meute est le 4ème tome de sa série, Les sentinelles de l’ombre, publié chez Rebelle (cf. chroniques précédentes).

L’histoire : Prisonnière de Seattle à cause de sa mère et de la trahison d’Aidan, Anya se rends compte que la position de sa mère est vraiment affaiblie, que les postulants au trône sont multiples et dangereux et qu’elle est en plein milieu du champ de bataille.

De plus, Seth tient absolument à s’emparer d’elle et est vraiment prêt à tout pour y parvenir. Heureusement Kyle et Anya n’ont pas dit leur dernier mot et se retrouvent avec des alliés inattendus pour les aider.

Mon avis : J’ai adoré ce tome. Kyle et Anya se rapprochent, l’auteur introduit de nouveaux personnages que j’ai bien aimé, ….

L’action du récit se concentre sur une journée. C’est très court, mais il se passe énormément de choses. Anya a affronté sa mère et doit en assumer les conséquences. Seth s’introduit dans ses rêves pour la corrompre et influence également les vampires ennemis de la reine qui la poursuivent pour la tuer. Entre Atara et Seth, ils n’ont pas le temps de souffler une seconde.

L’auteur développe encore plus la relation entre Kyle et Anya en se concentrant sur leurs attentes l’un vis-à-vis de l’autre. Leurs sentiments sont indéniables mais le passé a laissé des cicatrices des 2 cotés qu’il leur faut apprendre à laisser derrière eux. Pour Anya, ils doivent être 2 alphas partenaires et non un couple dominant/dominé. Kyle, qui accepte enfin ce fait et son influence sur leur futur, aurait probablement aimé passé une étape supplémentaire, mais on ne change pas complètement les gens en 24 h…

Le style est toujours aussi fluide, riche et image pour nous immerger dans la vie des personnages. L’intrigue générale, bien que sans temps mort, avance peu, on n’a pas vraiment de nouvelle de la meute, sinon pour annoncer de probables grandes évolution dans sa composition à l’influence d’Anya. Elle se crée petit à petit une famille de cœur …

Okpara, qu’on découvre vraiment dans ce tome, devrait en faire partie si tout s’arrange car il a une belle relation amicale avec Richard, le père d’Anya. Il se révèle un personnage plus complexe qu’il n’y parait et très intéressant.

Khépri et Leï, les nouveaux personnages, trainent un passé parfois difficile mais n’ont pas perdu espoir. Ils sont touchants et déclenchent un coté maternel chez Anya qui montre encore plus son évolution depuis le départ.

Aidan, qui a laissé une échappatoire à Anya à priori en ne donnant pas à sa mère la carte de Seattle, Mathis et Morgane sont absents du tome en revanche. Pour Caleb, il faudra voir …

Ce tome annonce beaucoup de choses pour la suite. L’auteur introduit de nouveaux dieux égyptiens pour faire contrepoids à Seth. L’une d’entre elle est un vrai phénomène, mais les autres risquent de ne pas être en reste.

La fin est ignoble. Comment attendre jusqu’à octobre ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *