Thriller/Thriller Contemporain

Catharsis : un puzzle magistral

visages victoria bergman 3 catharsis

Erik Axl Sund, Catharsis, Les visages de Victoria Bergman 3, Actes Sud

Erik Axl Sund est le nom de plume du duo suédois Jerker Eriksson et Håkan Axlander Sundquist. Catharsis est le 3ème tome de la trilogie Les Visages de Victoria Bergman (cf. chroniques précédentes).

L’histoire : Les principales suspectes de Jeanette sur les meurtres du tome 2 sont retrouvées brûlées dans leur voiture. Chez elles, des photos des meurtres avec le fameux bouquet de tulipes jaunes. Dossier bouclé ou affaire bien trop facilement résolue ?

Jeanette demande des conseils à son amie sans se douter de quoi que ce soit. Découvrira-t-elle toute la vérité ?

Sofia continue de se soigner, de recoller les morceaux de sa vie, de distinguer réel et irréel mais Victoria ne veut plus se laisser faire. Elle veut reprendre sa place alors que Madeleine poursuit sa route vers sa mère biologique. Veut-elle la tuer ou juste faire sa connaissance ?

Mon avis : Cette trilogie est vraiment fantastique, magistrale. En la quittant, on est à la fois triste et frustré car on ne sait pas ce qu’ils deviendront.

Les auteurs ont vraiment réussi leur coup. Sans jamais renier les paroles, les actes ou les pistes précédentes, ils leur ont donné une autre signification tout aussi crédible mais tellement différente. Qui n’a jamais pensé que Victoria n’avait pas tué les adolescents ? Ou comment Sofia avait-elle réussi à cacher pendant des années sa pièce secrète et son contenu ? Ou si le procureur arriverai à empêcher Jeanette de résoudre son affaire par ses manigances ?

Les personnages secondaires ont pris de l’ampleur. Madeleine, Victoria, Viggo participent à la vengeance de Victoria et aux châtiments des coupables.

Madeleine devient un personnage central. Issue de la violence, elle l’a subie également mais a choisi une voie différente de sa mère. Au lieu de se réfugier dans la schizophrénie, elle a choisi de se venger. On peut d’ailleurs saluer encore une fois la documentation sur la reconstruction des malades, la réappropriation de leur vie.

Le découpage des chapitres nous prépare les pièces d’un puzzle en nous révélant peu à peu les secrets des personnages. Jusqu’à la dernière page, l’intrigue policière, le suspens, les rebondissements, les surprises, les révélations auront été maintenus et abondants.

Je regrette en revanche la fin. Surprenante, elle laisse de grosses questions sans réponse à mon gout. Bien sur, Victoria va mieux, mais que va devenir sa relation avec Jeanette ? Les pédophiles ont été punis, mais les avoir tués va-t-il laisser des traces sur la psyché du coupable ? Les personnages sauront-ils un jour ce que nous nous savons ?

Le nom du héros de leur nouvelle trilogie, Mélancolie noire, est peut-être un indice …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *