Bit lit

Charley Davidson : un septième tome plein de révélations

charley davidson 7

Darynda Jones, Sept tombes et pas de corps, Charley Davidson 7, Milady

Mariée, 2 enfants, Darynda Jones vit au Nouveau Mexique. Interprète en langue des signes, elle a remporté le Golden Heart®en 2009 du meilleur roman de paranormale romance pour le 1er tome. Milady publie le 7ème tome de cette saga au succès indéniable.

L’histoire : Douze des bêtes les plus sanguinaires jamais forgées dans les flammes de l’enfer se sont échappées sur notre dimension, et veulent par dessus livrer Charley Davidson à Satan.  Bien sur, elle n’est pas d’accord.

Préoccupée par son enquête sur la mort de son père, qui se révèle être plein de secrets, Charley doit aussi faire face au fantôme de sa meilleure amie, à une vague de suicides qui laisse les autorités perplexes et à un Reyes harcelé par une célébrité locale contre son gré.

Mon avis : Bien que je l’aie déjà dit la première fois, je le répète : je suis folle de cette série.

Les personnages sont comme toujours complexes à souhait et bien utilisés dans le récit.

Charley est attachante, loyale, drôle, pleine d’humour, voire délirante, et aime profondément Reyes. Bien que toujours égal à lui-même sur la puissance et la détermination à la protéger, ce dernier se montre aussi plus vulnérable dans ce tome face à la menace des chiens de l’enfer.

L’auteur insiste sur l’amour qui les relie et ses conséquences dans ce tome. Ils sont fous l’un de l’autre, se disputent sans cesse car ils ne voient pas les évènements de la même manière mais rien n’arrive à les séparer.

La grossesse de Charley est aussi l’occasion de découvrir davantage l’aspect enfer/paradis. Elle développe aussi un peu plus le devenir de Charley, nous amorces des pistes sans nous révéler le fin mot de l’histoire toutefois. Les événements l’obligent à grandir, à réfléchir sur ce qu’elle fera de ses capacités futures qu’elle a beaucoup de mal à appréhender.  On voit à quel point elle a évolué depuis le premier tome.

Les autres personnages ne sont pas laissés de cote. L’histoire d’amour entre Bob et Cookie est vraiment plaisante à suivre. On en apprend plus sur d’autres, comme Le Dealer.

La plume de l’auteur est facile à lire, fluide, agréable, rythmée, subtile, addictive. L’intrigue principale devient plus complexe, plus sombre. Les révélations s’enchaînent sans temps morts. De nouvelles interrogations arrivent. Il y a de l’action, du suspens, des retournements de situations parfois surprenant et une fin de malade qui nous donne irrésistiblement envie de lire le tome suivant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *