Bit lit/Fantasy

La fugitive de Whitechapel : un premier roman steampunk vraiment réussi

londres la tenebreuse 1 la fugitive de whitechapel

Bec McMaster, La fugitive de Whitechapel, Londres la ténébreuse 1, J’ai Lu Crépuscule

Australienne, mariée, Bec McMaster écris de la romance paranormale et steampunk. Elle aime créer des héros hors du commun, des héroïnes qui savent se défendre, et des intrigues au rythme haletant. Elle a été découverte en gagnant en 2011 un concours d’écriture de romance aux Etats-Unis.

L’histoire : Sans le sou après la mort de son père, Honoria s’installe à Whitechapel en compagnie de sa sœur Lena et de son frère Charlie pour échapper au redoutable lord Vickers et sauver leurs vies.

Dans cet obscur quartier de Londres, les bandits règnent en maîtres. Leur chef : Blade, un sang bleu renégat ennemi juré de Vickers. Quand il propose à Honoria un marché, elle accepte, en échange de sa protection. Apres tout, personne n’ose le défier. Bien sur, il serait plus facile de la protéger si elle abandonnait son sacro-saint contrôle absolu et lui faisait confiance. Mais comme il est pareil …

Mon avis : On adore. Le mélange de Steampunk et de Vampires est une réussite.

L’histoire se déroule à Londres au 19ème siècle. La population se compose d’humains, de sang-bleu, de loups-garous et de robots mécaniques.

Les sang-bleu sont des aristocrates de la plus haute société infectés par un virus lors d’une cérémonie célébrant leur quinzième anniversaire qui fera d’eux des vampires à terme.

Ils exploitent les humains et les taxent avec du sang tout en se livrant entre eux à une guerre sourde et sans pitié. Ils boivent du sang, ont une force, une ouïe et un odorat surdéveloppés. Ils peuvent sortir le jour. Lors qu’ils se transforment en vampires, ils sont obligatoirement éliminés.

Secrète,  courageuse, déterminée, très intelligente, Honoria est profondément loyale et prête à tout pour protéger sa famille. Attirée par Blade, elle refuse de se l’avouer, en partie à cause de préjugés issu de son éducation. Elle lui en fait voir de toutes les couleurs, ne lui avouant la vérité qu’en dernier ressort, ce qui peut énerver quelque peu.

Séduisant, dangereux, Blade est un renégat. Il a été transformé en cachette pour servir de cobaye. Apres s’être échappé, il s’est crée une vie et une famille à protéger. Il n’est pas dupe des cachoteries d’Honoria, qui l’obsède et risque de lui faire perdre le contrôle, mais il veut bien patienter le temps d’obtenir sa confiance.

L’auteur nous crée un bel univers, complexe, intriguant, qu’elle nous explique au fur et à mesure. Mystérieuse, on ne sait pas ce qu’elle va faire de la potentielle découverte du père d’Honoria, celle qui lui a couté la vie ou si celle-ci va continuer ses recherches.

Le récit est agréable, fluide, rythmé, intense, plein d’humour, d’actions, de rebondissements et terriblement addictif.

L’ensemble des personnages est attachant et très prometteur pour le futur. Ce tome sert aussi à les introduire pour le futur car il y a 5 tomes donc 2 parus chez J’ai lu à ce jour. La suite porte sur l’histoire de Lena et Will.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *