BD

Vie de carabin, une bd à partager

vie de carabin

Védécé, Chronique d’un étudiant en médecine, Vie de Carabin 1, S-éditions.

Védécé, Chronique d’un apprenti médecin, Vie de Carabin 2, S-éditions

Tous les étudiants en médecine ou leur famille connaissent la page Facebook Vie De Carabin.

Son auteur, ancien étudiant en médecine qui souhaite absolument conserver l’anonymat, publie depuis  2011 environ des dessins racontant son quotidien, ses difficultés, ses joies, ses peines,… Au début, il les publiait sur sa page personnelle, mais devant le succès entièrement mérité, il a préféré créer une page dédiée.

S’il avait toujours eu envie de publier une bd un jour, il pensait que ce serait sur un autre sujet. Il a aussi du revoir beaucoup de dessins pour raconter l’histoire du premier tome d’un point de vue chronologique et cohérent.

Sur un ton humoristique et percutant, sans jamais faire de jugement, il n’hésite pas à parler de sa vocation, de la difficulté des études, des soucis de gestion des services médicaux, du manque de moyens, de la fatigue du personnel, des conséquences des réformes sur les patients, ….

Le premier tome parle de l’externat, de la première année jusqu’au choix de la spécialité. Le deuxième, lui, parle de l’internat. Les deux sont de magnifiques idées cadeaux pour Noel.

Il nous parle de tous les sacrifices qu’il a du faire la première année en vivant tel un ours dans sa grotte, de la pression pour réussir son concours, des désillusions entre le rêve et la réalité, des légendaires fêtes étudiantes, des anecdotes de sa garde comme le patient qui confond les urgences avec un généraliste, …

Dans le deuxième tome, il nous raconte l’hospitalisation du malade des deux cotés de la barrière : celle du malade et celle du personnel soignant.

On voit donc à la fois l’inquiétude du patient qui ne sait pas trop ce qui se passe, ne comprends pas forcement les explications de son état de santé, sa solitude, …

De l’autre coté, on comprends que les médecins sont des humains avant tout, qui parfois ignore comment nous soigner.

Comme les dessins ne représentent pas un visage précis, mais juste une émotion, on peut y projeter n’importe quel visage ou mieux s’identifier.

C’est une lecture facile, amusante, très éducative mais aussi émouvante.

Les dessins sont simples mais travaillés. On peut simplement regretter l’absence des dessins polémiques dans la bd par rapport à sa page.

Petit message personnel de l’auteur sur sa page : il souhaite qu’on achète sa bd sur le site de l’éditeur plutôt que sur le site de la F__C ou d’A____N.

J’avoue, je les ai acheté tous les deux à ma librairie de quartier mais chut, c’est un secret.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *